Non à la fermeture de la maternité de Vire

Publié le par du collectif

La situation évolue rapidement au Centre Hospitalier de Vire, au détriment de sa maternité.

 

Le personnel de ce service a été informé en fin de semaine dernière par la direction d'une fermeture imminente de la maternité avec une date butoir au 16 AOUT 2010 si aucun médecin gynécologue n'est recruté d'ici là.

 

La direction s'était pourtant engagée à consacrer l'année 2010 au recrutement durable d'un nouveau médecin.
 
De fait, depuis des années tout a été mis en oeuvre pour mettre en péril ce service de proximité plébiscité par la population, en témoigne le chiffre des 505 naissances réalisées en 2009.

 

Toutes les conditions ont été créées pour, d'une part démotiver et ne pas retenir les médecins en place, et d'autre part rien n'a été réellement fait pour recruter de nouveaux médecins pouvant s'inscrire à long terme sur l'hôpital Virois.

 

Par ailleurs les établissements voisins (Flers, Saint-Lô, Avranches, Caen) avec leurs pôles mère-enfant - «  usines à bébé » - contribuent largement à la disparition de la maternité Viroise.

 

Pourtant ces derniers avaient promis de venir en aide à la maternité par des remplacements ponctuels.
 
Quels seront les impacts de cette décision sur la Bocage Virois et sa population ?


   §  trajet minimum de ¾ d'heure pour accéder aux maternités voisines ( risque accru de mortalité dû à la distance)


   §  un service publique de proximité qui disparaît


   §  activités amoindries pour le Centre Hospitalier avec le risque d'effet domino sur les autres services (bloc opératoire...), d'où un pôle médical moins attractif pour la population du bassin Virois


   §  plus de 40 emplois à l'avenir incertain (mobilité forcée, contractuelles...)
 
La série noire continue pour la ville de Vire , après le commissariat, le tribunal, les abattoirs... c'est notre système de santé publique qui est maintenant en danger !
 
Face à cette menace, il faut réagir au plus vite , nous appelons la population à se mobiliser (une pétition qui sera transmise au ministère sera accessible au public dans les prochains jours – commerces, espaces publics...) et à se joindre au Collectif.


Contact Collectif : Véronique Legrain 02 31 66 00 03, Gérard Leroy 06 79 14 23 26, mail : viresante@unmondelibre.fr

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article